Analyse de Caratroc, by Haldar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Analyse de Caratroc, by Haldar

Message par Haldar le Ven 13 Mar - 19:41

Caratroc #213



Pokémon apparu dans la 2G, Caratroc est le Pokémon de défense le plus abouti de l’univers Pokémon. Ces statistiques atteignent en effet les 230 de base en défense et en défense spéciale alors que son attaque, son attaque spéciale et sa vitesse avoisinent les 0 de base. Cela nous montre tout de suite que Caratroc est double : d’un côté il a la carapace incroyablement résistante et de l’autre l’être mollusque qui y habite. Son type Insecte ( si l’on songe à Parasect ) le prédestinait à cette dichotomie. En effet, les Pokémon insectes ont ce caractère d’hôtes, d’êtres faibles greffés sur un corps étranger.

Mais Caratroc parvient à concilier ces deux éléments. Dans la 2G, la Baie donnée à un Caratroc devenait, au bout d’un moment, du Jus de baie. Disparu depuis la 3G, cet élément montre que la carapace sert de support à une fermentation induite par l’insecte. Mais pourquoi ce détail de la fermentation que rien ne nécessitait dans la game play de la 2G ? Pourquoi avoir donné à Caratroc une « capacité spéciale » avant la lettre ?

Etant donné que Caratroc n’apparaît vraiment que dans la 2G, l’analyse portera surtout sur cette génération. En effet la 3G le circonscrit au Parc Safari de la Emeraude et la 4G ne l’offre que par un système de game play évident : l’insertion de la version Emeraude.

I. Entre fermentation et décomposition

Si l’on s’intéresse aux diverses descriptions de Caratroc dans le PokéDex, on remarque que divers termes voisinent pour parler de ce qui se passe dans sa carapace. L’on a « fermentation » dans DP, « décomposition » dans VF,… D’un côté, ce mouvement est celui de la pourriture et Caratroc est bien le Pokémon Pourri. Cela lui donne une image de répugnance qui explique pourquoi il ne se trouve que sous les rochers dans la 2G et la 3G. Pokémon caché, il incarne une saleté dont l’on ne saurait supporter la vue. Mais, d’un autre côté, le Jus de baie a toujours été présenté comme quelque chose de délicieux. De la pourriture, naît un délice qui est ravissement des papilles. Comment expliquer cela ? Comment intégrer ce processus proche de la fermentation alcoolique dans le système Pokémon ?

Je pense qu’il faut revenir au Caratroc de la 2G qui est celui que Mania, le PokéManiac d’Irisia, offre au héros après que le rival de ce dernier lui ait dérobé son Farfuret. Mania a peur et, comme son nom l’indique, il est sous l’emprise de l’attaque du même nom. Pris par sa manie, Mania est un être prisonnier de lui-même ce qui l’a rendu fou ( pour plus de précisions sur le personnage de Mania voir Johto, quel Johto ? ). En somme, Mania vit dans une ville qui est au bout du monde et tout le monde ne pense qu’à s’envoler d’Irisia. Or, Mania est englué au sol par cette pourriture, cette mixture qui fermente dans son Caratroc ( car, franchement, votre rival avait peu de chance de revenir pour voler un Caratroc… ) et il a besoin de s’en défaire pour avancer. Cela est le versant « décomposition » de Caratroc. Dès que vous avez explosé votre rival lors de la bataille de la Tour Radio, Mania va vouloir reprendre son Caratroc mais seulement si ce dernier ne vous aime pas. Pokémon lié au bonheur, Caratroc incarne ce nouveau concept de la 2G et annonce l’échec final du fils de Giovanni qui comprendra qu’il n’a pas assez aimé ses Pokémon ( dont il en a volé deux : son Pokémon de départ et Farfuret ). Symboliquement, Caratroc est l’acceptation du Pokémon faible à l’aspect répugnant et que l’on préfère voir sous un rocher. Soulevant le rocher des apparences, le héros obtient le Jus de baie en même temps que l’amour de Caratroc ( qui ne produira pas de jus s’il ne vous aime pas ) et ce Jus permet également d’augmenter le taux de bonheur des Pokémon qui le boivent.

Matrice à bonheur, Caratroc est l’insecte qui mélange son soi propre ( il sécrète un fluide spécial ) au végétal pour créer autre chose. Les pas augmentant le taux de bonheur de Caratroc sont autant d’étapes dans le processus de « fermentation ». L’amitié fermente petit à petit et se concrétise par la production de cette boisson d’amitié. Le nom japonais de Caratroc est Tsubotsubo soit la répétition de tsubo signifiant « la jarre ». Contenant, Caratroc est en fait un réceptacle où l’on peut trouver ce que l’on déteste ou ce à quoi l’on ne s’attendait pas.

II. Le troc ou un autre mode d’échange

En outre, Caratroc semble très lié à l’élément liquide. Déjà, dans la 2G, on le trouve sous les rochers d’Irisia. Dans la 3G, les rochers du Parc Safari sont près de l’eau. Et ,enfin, dans la 4G, les Caratroc se trouvent Route 224 soit au niveau d’une bande de terre entourée par les eaux. Proche de l’élément liquide, Caratroc dévoile ici un autre de ses aspects que l’on peut rattacher au surnom que possède le Caratroc de Mania : Nessy. Ce nom ne peut, à mon humble avis, que renvoyer au monstre du Loch Ness dont le surnom est, justement, Nessy. Dès lors cela indiquerait un rapport entre Caratroc et Lokhlass. Car Lokhlass n’est-il pas l’avatar du monstre du Loch Ness dans l’univers symbolique du monde Pokémon ?

L’une des choses qui lie Caratroc à Lokhlass c’est la manière dont on obtient Nessy qui nous est donné comme Lokhlass l’était dans la 1G. Cependant, d’autres Pokémon étaient donnés dans la 1G si l’on songe à Evoli ou aux trois starters dans la Jaune. Mais, la particularité de Lokhlass est qu’il nous est donné pour le protéger de la Team Rocket et de Giovanni comme Caratroc est donné pour éviter que le fils de Giovanni ne revienne le voler. Autrement dit, Caratroc est un répondant de Lokhlass ce qui explique le clin d’œil de son surnom. Mais, il faut reconnaître que le fait que l’échange puisse être réversible est LA particularité de Caratroc.

Allez un peu d’étymologie. Caratroc est formé de Cara- pour carapace et de –troc pour… le troc ! Si l’on suit Bulbapedia, le choix de « troc » viendrait de la transformation des baies opérée. Cela peut marcher mais le terme de « troc » va en fait plus loin. Le troc est l’ancêtre de l’échange, c’est une opération basique où l’on donne de main en main. N’ayant pas recours à la machine mais étant un échange quand même ( et non un don car Mania peut reprendre son Caratroc qui est considéré comme un Pokémon échangé ), la rencontre à Irisia est le lieu d’un troc, d’un échange échappant à toutes les règles jusque là établies dans Pokémon.

Objet, Caratroc brouille les frontières de l’échange et du don. Etre vivant dans une carapace servant de réceptacle, il ne peut être donné de la même façon qu’un Pokémon normal.


Pokémon banal et quasiment oublié depuis la 3G, Caratroc est un Pokémon qui a passé car il ne pouvait être compris que dans le Johto de la 2G. La disparition du Jus de baie lui a , en plus, ôté toute valeur symbolique. Symbole de la 2G sous la forme de Nessy, il a tenu ce rôle de passivité que l’on retrouve chez un autre Pokémon lui aussi très proche d’Irisia : Lugia. Ce légendaire qui se cache au fond des eaux est en lien direct avec Caratroc. Vivant sur la même aire géographique, ils préfèrent tous les deux se faire oublier…

Merci à Poképédia pour ce Caratroc tiré de la 4G.
Remerciements à Deshim pour ses précisions sur la fermentation.

_________________
Découvrez mon AnalysaBlog !!
avatar
Haldar
Membre alpha

Nombre de messages : 121
Age : 28
Localisation : Acajou, nord de Johto
Date d'inscription : 31/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://analysateam.taguilde.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum