anipassion.com

Analyse de Salamèche, Reprincel et Dracaufeu, by Haldar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Analyse de Salamèche, Reprincel et Dracaufeu, by Haldar

Message par Haldar le Ven 1 Mai - 20:05

Salamèche #4 / Reptincel #5 / Dracaufeu #6

=>=>


La lignée de Salamèche est apparue dès la 1G en tant que starter feu. Alors que Bulbizarre avait d’emblée un double type et que Carapuce ne gardera qu’un seul type, Salamèche va peu à peu avancer vers l’obtention d’un double type : feu / vol. Que signifie cette avancée vers l’aérien ? Pourquoi le feu obtient-il des ailes dans le Kanto de la 1G ?

Bien entendu, ce premier axe de réflexion est à doubler d’une réflexion sur le caractère de dragon que possède Dracaufeu. Comment expliquer que ce Pokémon n’ait pas eu le type Dragon ? Quelles conséquences pouvons-nous en tirer ?

I. Une torche mais laquelle ?

Dès que l’on aborde la lignée évolutive de Salamèche, on ne peut que s’attarder sur cette particularité physique qu’ont eu la plupart des starters feu : la flamme brûlant au bout de la queue de ces Pokémon. Comme l’indique la description PokéDex de Salamèche dans RF, si cette flamme s’éteint, le Pokémon meurt. Pokémon combustible, Salamèche fait renouer le système Pokémon avec les anciennes conceptions de la vie axées sur le feu. Principe qui met en mouvement, le feu est ce qui fait vivre, ce qui donne au corps sa chaleur.

Si l’on met cela en rapport avec la fait que cette lignée évolutive est la seconde du PokéDex, on peut en conclure qu’un principe moteur est à l’œuvre par le biais de ces Pokémon. Même si un autre starter ouvre véritablement le PokéDex, on ne peut occulter cette dimension. Comme Bulbizarre et Carapuce, Salamèche possède un caractère saurien. Cela est surtout visible dans le nom japonais de Dracaufeu qui est Lizardon c’est à dire une combinaison de lizard soit « lézard » et du suffixe –don qui est un suffixe habituel dans les noms de dinosaures. Pokémon du début aux allures préhistoriques, Dracaufeu sert de Pokémon initiateur au monde Pokémon. Par lui, le PokéDex du jeu se crée un point de départ mais sur un autre mode que celui de Bulbizarre.

Pokémon de feu, Salamèche a un rôle très particulier dans ce monde en noir et blanc qu’est le Kanto de la 1G. Ce monde dont la montagne principale est le Mont Sélénite soit le mont de la lune et de la nuit est bien hostile pour ce pauvre petit lézard que le PokéDex de la 3G a classé dans l’habitat montagnard. Choisir Salamèche comme starter c’est encourir l’avertissement de Chen selon lequel ce Pokémon sera plus difficile que les deux autres à dresser. Pourquoi cela ? On peut y voir des motifs de game play comme le fait que les deux premiers champions ont des Pokémon face auxquels les Pokémon feu sont faibles. Mais, à mon avis, on peut trouver une raison plus profonde. Dans un monde en noir et blanc, un Pokémon dont la vie dépend de la lumière de sa flamme ne peut que se trouver en difficulté. Choisir Salamèche, c’est s’engager à alimenter ce feu et à veiller à ce qu’il ne s’éteigne jamais ( ainsi, dans la Jaune, le dresseur qui nous donne Salamèche le fait car il dit ne pas savoir s’en occuper ).

Mais, en même temps, cette flamme sur laquelle on s’engage à veiller sera une torche qui nous guidera dans la nuit perpétuelle de la 1G. Acquérant le type vol, Dracaufeu connaît une apothéose par rapport à Reptincel. Par ce double type, il devient une torche céleste soit une figure solaire. En effet, le seul autre Pokémon de la 1G à présenter ce double type est Sulfura ( qui, comme Dracaufeu, est le Pokémon Flamme ). Enterré au fond de la Route Victoire, ce Pokémon qui incarne le soleil du monde de Kanto est une lumière enfouie. Dès lors, Dracaufeu acquiert un rôle de substitut du soleil : le petit lézard qu’était Salamèche devient un dragon qui s’élève pour éclairer la nuit éternelle de l’humanité.


II. Une élévation chevaleresque

Composée de Pokémon de lumière, la lignée évolutive de Salamèche se caractérise également par une incarnation de la puissance des émotions. Comme l’indique le PokéDex de la Rubis et de la Saphir, la flamme de Salamèche augmente en fonction de ses émotions. Elément qui fait bouillir le sang, le combat est sans conteste le lieu où peut se déployer cet ardent débordement d’adrénaline.

Cela est confirmé par la description de Reptincel dans le PokéDex de la Emeraude qui indique que ce Pokémon est sans pitié au combat. Tout ce qui lui importe, c’est de vaincre, de se sentir être en portant au paroxysme sa flamme et ses émotions. Cependant, son évolution en Dracaufeu semble complètement transformer sa personnalité. Même si le PokéDex de la 4G présente le fait que Dracaufeu est un vétéran des batailles, on peut noter dans celui de la Emeraude que Dracaufeu n’attaque jamais un Pokémon plus faible que lui.

Etre guerrier mais ayant une éthique, il incarne une sorte de Pokémon chevalier protégeant les plus faibles tout en étant lui même un amoureux des batailles qui sont pour lui un élément constitutif de son identité. Comme l'indique le PokéDex de la Argent " Gare à sa colère ! ". C'est parce qu'il est un Pokémon possédé par la colère et la fièvre du combat que Dracaufeu est respecté.

En outre, on peut rappeler ici que le nom Salamèche est un jeu en français entre « salamandre » et « mèche ». Animal considéré comme fabuleux dans la tradition médiévale, la salamandre est un esprit du feu pouvant vivre au cœur du plus intense des brasiers. Outre ce détail qui rappelle la flamme brûlant au bout de la queue des Pokémon de cette lignée, la salamandre a été utilisée comme figure en héraldique ( ensemble des symboles ayant trait aux blasons ). Elle y représentait le chevalier capable de surmonter les passions et de réaliser sa prouesse. Du Reptincel au tempérament enflammé au noble guerrier qu’est Dracaufeu, les évolutions de la lignée de Salamèche représentent un parcours initiatique digne de la chevalerie médiévale. Le simple reptile qu’est Reptincel doit apprendre à se constituer une éthique, un ensemble de valeurs pour ne pas que le combat soit pur acte de barbarie. En devenant dragon, Dracaufeu reprend étrangement le symbole de la famille du Roi Arthur ( dont le père était un Pendragon ). N’est ce pas une bien étrange coïncidence que ce Pokémon si noble au combat recoupe le symbole d’un roi dont l’idéal était de répandre sur le monde les valeurs courtoises de la chevalerie ?

Mais revenons en à notre soleil. Parmi les légendes arthuriennes, on peut penser au personnage de Gauvain dont la puissance augmentait avec le soleil. Bien entendu, la lignée de Salamèche ne peut pas être vue comme étant inspirée par Gauvain. Néanmoins, cela nous montre que âme chevaleresque et soleil fonctionnent de pair. Dans le remake qu’est RF / VF, le choix de Salamèche amènera Suicune sur le territoire de Kanto. Chien à l’allure féminine et aux pouvoirs liés à l’eau, Suicune peut évoquer le personnage de la fée des lais et contes médiévaux ( on peut penser à Viviane, la dame du lac, qui donna son épée à Lancelot ). De plus, il s’agit là du chien légendaire le plus lié à Ho-Oh qui est l’autre Pokon feu / vol, l’autre soleil du monde Pokémon.

Cette importance de la lumière peut être vue également dans le jeu des couleurs de la flamme de Dracaufeu. Si l’on se réfère à la description PokéDex de la Or, on apprend que la queue de Dracaufeu brille d’une lueur blanche avec des reflets bleus lorsqu’il est énervé. Couleurs de la noblesse ( le blanc était la couleur de la royauté et on dit bien avoir « le sang bleu » pour parler des nobles ), ces teintes montrent le caractère supérieur de Dracaufeu. Même s’il n’est pas dragon ( type dont la 1G était jalouse pour des raisons de game play étant donné la puissance de ce type à cette époque ), Dracaufeu a une identité draconique forte : il est un feu follet, un esprit des temps anciens guidant les hommes dans l’obscurité.


Lignée du feu, la lignée de Salamèche sert d’entrée dans le monde Pokémon. Suivant la lignée de Bulbizarre, elle insiste sur un autre point fondamental de ce monde : celui du combat. Etre noble face à l’adversaire, telle est la leçon de cet envol du dragon. Mais, on ne pourrait pas conclure sans parler de la lignée dragon par excellence de la 1G. Deuxième lignée mais cette fois-ci en partant de la fin, la lignée de Dracolosse sert de répondant à celle de Dracaufeu. Entre ces deux lignées, c’est la dimension combattive du système Pokémon qui se déploie. La lignée de Bulbizarre échappe à cette sphère car il est le Pokémon de l’évolution. Mewtwo y échappe car il est le Pokémon créé pour le combat, une « machine » qui fut créée par un homme ayant oublié ce qu’est l’éthos du combat Pokémon…

Merci à Bulbapedia pour ce Salamèche tiré de Rubis / Saphir ainsi que pour ce Reptincel et ce Dracaufeu tirés de VF / RF.
Analyse complétée grâce à Ulquiorra ( références arthuriennes ) et à AEC Evoli ( rôle de la colère ). Merci à eux.

_________________
Découvrez mon AnalysaBlog !!
avatar
Haldar
Membre alpha

Nombre de messages : 121
Age : 28
Localisation : Acajou, nord de Johto
Date d'inscription : 31/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://analysateam.taguilde.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum