Analyse d'Amonita et Amonistar, by Haldar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Analyse d''Amonita et Amonistar, by Haldar

Message par Haldar le Mer 20 Mai - 17:54

Amonita #138 / Amonistar #139

=>


Apparue dans la 1G, la lignée évolutive d’Amonita fait partie des Pokémon Fossiles de l’univers Pokémon. Penser cette lignée, c’est donc se poser la question de la dimension du passé dans un jeu qui a pour contrainte de ne pouvoir se passer que dans un temps : celui du temps de jeu du joueur.

C’est donc sous cette perspective d’un passé des Pokémon que nous aborderons cette lignée. En quoi Amonita et Amonistar éclairent-ils le système Pokémon en lui procurant un passé ? Quelle place occupe la préhistoire dans le jeu en lui même ?

I. Du fardeau à l’immobilité

Si l’on s’intéresse aux descriptions PokéDex d’Amonita au travers des générations, on remarque très rapidement que ce Pokémon est présenté comme ayant disparu depuis très longtemps. Comme les espèces « réelles », les Pokémon ne sont pas immortels. Le cycle de la vie est aussi celui de la disparition d’êtres au profit d’autres.

La raison de cette disparition est donnée dans la description d’Amonistar dès le Pokédex de RB : Amonistar s’est éteint dès que sa coquille fut devenue trop lourde pour qu’il puisse se déplacer. Par rapport à un Kabutops étant présenté comme ayant suivi ses proies sur la terre ferme ( PokéDex de DPP ), Amonistar est le fossile de la 1G n’ayant pas su s’adapter.

Lignée fortement réaliste, la lignée d’Amonita est directement inspirée des ammonites ( êtres vivants marins aujourd’hui disparus ). Ces animaux que l’on retrouve en grand nombre à l’état de fossiles sont très souvent utilisés par les scientifiques pour dater un terrain. Indicateurs d’un temps passé et révolu, ces êtres sont des marqueurs scientifiques.

Le Pokémon fossile, si l’on prend ce terme dans un sens général, sert donc de moyen pour créer une histoire au système Pokémon. Même si le jeu se déroule dans une strate temporelle bien définie, il existe un autre temps : un temps passé et révolu qui est un temps pré-historique ( je mets un trait d’union dans ce mot « préhistoire » afin de bien mettre en valeur le fait que ce n’est pas temps le caractère jurassique qui compte que l’idée d’un avant au temps du jeu ), un temps antérieur à l’histoire du jeu.

Le premier contact que le joueur de RBJ a avec Amonita a lieu dans le Mont Sélénite. Lieu de la nuit, ce Mont est une porte vers la nuit des temps de cet univers en noir et blanc. Devant choisir entre le Fossile Dôme et le Fossile Nautile, le héros doit faire face à son second choix. Après le choix du starter, il doit choisir sous quel angle il abordera Kanto. Choisira-t-il celui de l’immobilité si rassurante mais si dangereuse ? Ou bien préférera-t-il le mouvement de Kabutops, gage de survie mais qui peut se muer en mort si l’on ne sait pas le maîtriser ?

Face au Fossile Dôme en forme de coupole, le Fossile Nautile ( le nautile étant une espèce voisine de l’ammonite ) a la forme d’une spirale. Le retour sur soi est un mouvement vers l’intérieur, un maelström au fond de ce que l’intime a de plus trouble et de plus dangereux.

Bien que sans impact véritable au niveau du game play ( la présence du Pokémon fossile non choisi au niveau du zoo du Parc Safari semblant indiquer que l’équilibre entre ces deux pôles est préservé ), ce choix va ouvrir la quête du héros à la question de la science. Le Laboratoire Pokémon de Cramois’Iles utilise les mêmes techniques que les chercheurs ayant créé Mewtwo dans le Manoir Pokémon. Manifestation d’un homme qui se prend pour Dieu ? Sans doute mais c’est plus à l’idée selon laquelle les hommes veulent renouer avec leur passé que s’attarderont les générations de l’après-Mewtwo…

II. Voyage en eaux troubles ; une lignée du mystère

Outre l’aspect « scientifique », il y a une autre manière d’envisager la pré-histoire dans le système Pokémon. Dans la 2G, on a vu apparaître des puzzles des Pokémon fossiles de le 1G au niveau de ce lieu très particulier que sont les Ruines d’Alpha. Peint sur les tablettes de ces Ruines ( dont le nom d’alpha renvoie bien à une idée de commencement, de passé originel ), Amonita se voit lié à l’art primitif. Avant de savoir écrire, les hommes peignaient à même la roche, avant de savoir écrire ils communiquaient avec les chiens de Johto en ayant recours aux Zarbi. C’est sur cette notion de message que nous allons nous attarder ici car Amonita semble être presque devenu une illustration de fable dans la 2G ( dans le sens où sa représentation picturale sert de véhicule à un message laissé dans ces Ruines ). De plus, avec la Cristal, le puzzle d’Amonita s’est vu mis en lien avec l’inscription « Eau » renvoyant à la Pierre Eau ce qui a encore creusé la symbolique de cette lignée.

De type Roche / Eau, Amonita était prédisposé à servir de représentation à cet objet évolutif. Mais, Kabuto possède le même double type et, comme nous l’avons vu précédemment, il est beaucoup plus du côté du pôle de l’évolution que cette lignée à première vue plus tournée vers le statisme. Pour comprendre ce lien, il convient de revenir à ce que représente la Pierre Eau dans le système Pokémon. Si l’on regarde les Pokémon évoluant grâce à cet objet, on retiendra les lignées de Kokiyas et de Stari ( Aquali étant un cas à part et Tartard fonctionnant en parallèle avec Tarpaud ).

Pour Stari, l’évolution en Staross est le moment d’un polissage de ce cœur externe qu’il arbore. L’étoile se double, s’épanouit. Comme l’indique l’étymologie, Amonistar est une combinaison entre ammonite et l’anglais star signifiant « étoile ». La Pierre Eau est ainsi porteuse du modèle évolutif d’Amonistar : celui du passage à l’étoile ( dans le monde nocturne de la 1G, cette référence à l’étoile n’est jamais anodine : Amonistar annonce le rôle lumineux de Staross ). Cependant, pour Kokiyas, devenir Crustabri c’est acquérir une carapace encore plus épaisse. Le risque latent de cette évolution est de subir le même sort qu’Amonistar : celui d’être pris dans le piège de son soi propre et d’en mourir ( comme Narcisse se noyant dans son propre reflet ). Parmi les détails étranges des descriptions PokéDex, on peut s’arrêter quelques instants sur la description d’Amonistar dans le PokéDex de la Or. En effet, il y est écrit qu’Amonistar brise les carapaces de Kokiyas. Outre le fait que Kokiyas semble donc être un Pokémon ayant vécu durant cette pré-histoire, on peut y voir qu’Amonistar a une fonction d’ouverture. Comme cette Pierre Eau qui ouvre une porte dans la Cristal, Amonistar tente de conjurer sa propre disparition en brisant la coquillage d’autrui. Mais cela n’est que peine perdu. L’on ne peut pas se sauver soi en faisant subir aux autres ce que l’on refuse de faire soi-même…

Par ailleurs, derrière l’inscription « Eau », une large fresque écrite en Zarbi mentionne : « Ils voient tout et ne veulent pas sortir ». Message écrit pour désigner les deux oiseaux de Rosalia ( Ho-Oh et Lugia ), cette inscription renvoie au fait que les oiseaux refusent de quitter leurs tours et laissent les chiens légendaires parcourir le monde à leur place. Figure d’immobilité, Amonita annonce la chute à venir des oiseaux : à trop se montrer passifs, ils ne pouvaient que courir à leur propre chute. Lugia s’exilera au fond des Tourb’Iles après l’incendie de la Tour Cuivrée tandis qu’Ho-Oh s’envolera du monde des hommes. Cela peut être vu comme étant dû au fait que, comme Amonistar, ils ont incombé à d’autres une tâche qu’ils devaient initialement accomplir par eux-mêmes…


Indéniablement, la lignée d’Amonita sert dans un but de « remplissage ». Le jeu veut se donner un passé et donner une image réaliste des Pokémon. Illustration de l’espèce disparue sous le coup de la sélection darwinienne, Amonistar est un marqueur temporel ( le Musée Minier de la 4G est le meilleur exemple de cette dimension car la résurrection du fossile d’Amonita devient juste une expérience de chercheur et on n’y trouve plus l’idée de rachat d’une science ayant dépassé ses droits en créant Mewtwo ). Cependant, la 2G en a aussi fait une fable : celle de l’importance de prendre sur soi ses responsabilités afin de ne pas sombrer dans la passivité, afin de ne pas risquer de se perdre soi même en se noyant dans son propre nombrilisme. Comme la mer, la lignée d’Amonita est prise entre flux et reflux dans un mouvement qui ramène toujours au même endroit mais qui oscille en fait entre intériorité et extériorité, entre Staross et Crustabri…

Merci à Bulbapedia pour cet Amonita et cet Amonistar tirés de la Argent.
Analyse réalisée à partir des travaux sur la préhistoire de Tyranocif Rex. Un grand merci à lui.

_________________
Découvrez mon AnalysaBlog !!
avatar
Haldar
Membre alpha

Nombre de messages : 121
Age : 28
Localisation : Acajou, nord de Johto
Date d'inscription : 31/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://analysateam.taguilde.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum