Analyse de Carapuce, Carabaffe et Tortank, by Haldar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Analyse de Carapuce, Carabaffe et Tortank, by Haldar

Message par Haldar le Mar 2 Juin - 18:21

Carapuce #7 / Carabaffe #8 / Tortank #9

=>=>


Dernière dans l’ordre des starters de la 1G, la lignée de Carapuce peut être vue comme la lignée qui clos l’ensemble des valeurs que représentent les trois premières lignées du PokéDex national du monde Pokémon. Cette place, qui sera celle de tous les starters eau dans les PokéDex régionaux à venir, est l’un des premiers aspects auxquels va s’attacher l’analyse.

L’autre détail important de cette lignée est le décalage qui apparaît d’emblée entre Carabaffe et Tortank. Alors que la parenté entre Carapuce et Tortank saute clairement aux yeux, Carabaffe semble un électron libre au sein de cette lignée. Il conviendra de voir dans quelle mesure cela est significatif.

I. Une lignée prédatrice : l’habit ne fait pas le moine

Pour cette analyse d’un starter, nous commencerons par le commencement. En français, le nom Carapuce est une combinaison entre « carapace » ( normal, c’est une tortue ) et « puce ». Cette dernière racine mérite que nous nous penchions dessus. En effet, par elle, Carapuce nous apparaît comme un Pokémon petit et à l’allure inoffensive ( « ma puce » est, généralement, un surnom affectueux en référence à un aspect mignon ). Pourtant, le PokéDex de RB met bien plus en avant la capacité de Carapuce à lancer de puissants jets d’eau tandis que la Jaune présente clairement que Carapuce est un Pokémon chasseur.

Entre petit être mignon et chasseur accompli, Carapuce constitue un triptyque avec les figures de Bulbizarre et Salamèche. Après nous avoir ouvert à l’évolution et au combat, le PokéDex nous donne à voir le starter de la prédation ( par ailleurs, l’on peut noter que, comme les lignées de Salamèche et de Bulbizarre, la lignée de Carapuce porte des références à des espèces préhistoriques comme si le PokéDex voulait se lancer en se créant un point de départ : le nom anglais de Tortank est Blastoise ce qui ressemble au mot Blastoids qui renvoie à une espèce d’êtres marins disparus ). Ce qui régit le système Pokémon, c’est le principe selon lequel même le Pokémon à l’aspect inoffensif cache une identité pleine de combativité et est tout sauf une charmante petite peluche bien docile.

Cet aspect prédateur se voit en particulier dans la figure de Carabaffe. Son nom anglais est Wartortle soit une association de war, la guerre et de turtle, la tortue. Pokémon belliqueux, Carabaffe n’en reste pas moins un Pokémon à la longue queue soyeuse. Entre douceur et acharnement au combat ( le PokéDex de RSE insistant sur les nombreuses brèches ornant les carapaces des Carabaffe ), Carabaffe est un Pokémon à l’allure trompeuse.

Ne pas se fier aux apparences. Telle est la leçon à tirer de cette lignée. Du moins, tant que l’on en reste à Carabaffe. Les choses deviennent toutes autres dès que l’on atteint le bout de la chaîne. Pokémon massif, Tortank ne possède aucun trait pouvant porter à confusion. Ses puissants canons montrent son extrême force. Son nom japonais est Kamex soit un jeu de mot entre kame, la tortue et makkusu renvoyant à une idée de maximum. Pokémon du maximum, Tortank est un Pokémon démesuré ( le PokéDex de DPP précise que ses jets d’eau peuvent percer l’acier le plus épais ). Pour Carabaffe, l’évolution en Tortank est le passage d’un état subtil à un état de force brute. C’est sans doute pour cela que le PokéDex a toujours tendance à présenter Carabaffe comme un Pokémon autonome par rapport à Tortank. Dans le PokéDex de DPP, il est indiqué que Carabaffe vivrait plus de 10 000 ans. Il n’en ai jamais fait question lorsque l’on parle de Tortank.

Comme l’eau qu’elle représente, la lignée de Carapuce est une lignée du fluctuant qui remet en cause les principes posés par les starters la précédant. A l’âme chevaleresque de Dracaufeu, elle oppose une vision prédatrice du combat : Carapuce chasse et ne se bat pas pour devenir plus fort. A l’évolution linéaire du bulbe de Bulbizarre, elle oppose une évolution double où le second maillon n’a pas toujours pour fonction d’évoluer. Cela crée un lien entre les lignées de Carapuce et de Minidraco. Comme Carabaffe, Draco a une grâce que la force brute de Dracolosse ne saurait compenser.

II. Pokémon et objet : la lignée de la technologie

Néanmoins, l’opposition entre Carabaffe et Tortank est encore plus profonde que ce que nous avons vu jusque là. Ce qui les distingue c’est aussi tout un rapport à la technologie.

Comme indiqué dans le PokéDex de la Or, la queue de Carabaffe est considérée comme un symbole de longévité. Cet élément fait de Carabaffe un Pokémon lié aux croyances populaires, à la superstition en général ( le détail des 10 000 ans en faisant sans doute également parti ). Le fait que ce détail de la queue soit ajouté à partir de OAC n’est pas anodin. Génération du vol des queues de Ramoloss, la 2G est basée sur un système de spoliation des Pokémon afin d’en tirer un profit immédiat. Fascinés par le temps, les habitants de Johto ( qui reste le monde de Célébi ) croient aux vertus magiques de la queue du Carabaffe.

Face à ce Pokémon fascinant l’imagination populaire, Tortank est un Pokémon beaucoup moins poétique. Comme l’indique son nom français, il s’agit de la combinaison d’une tortue et d’un tank. Combinaison entre objet technologique et être vivant, Tortank incarne ce qu’est le Kanto de la 1G : un monde où la technologie s’est peu à peu insinuée dans les êtres vivants. Mi-Pokémon, mi-arme, Tortank est la représentation aboutie de ce que la technique peut faire à la vie.

Opposés, Carabaffe et Tortank ont pourtant le même point de départ : Carapuce. Comme l’indique le PokéDex de RB, Carapuce a une carapace molle à la naissance. Pokémon modelable, Carapuce deviendra Carabaffe ou Tortank selon la manière dont il choisira sa voie. L’une des étymologie les plus controversées du nom anglais de Carapuce est celle qui fait venir Squirtle d’un jeu de mot entre squirrel, l’écureuil et turtle, le tortue ( je sais, je l’ai déjà dit mais c’est au cas où vous auriez oublié ). Ayant une queue proéminente ( ressemblant fortement à celle d’un écureuil ), Carapuce est un Pokémon hybride qui ne suit pas la linéaire branche de l’évolution.

Cette proximité qu’a Carapuce avec la question technologique dans le système Pokémon se retrouve dans la Jaune. N’étant pas starter dans cette version, Carapuce s’obtient à Carmin sur Mer après l’obtention du Badge Foudre. Il nous est donné par une jeune policière ( renvoyant à la fameuse policière de l’anime ) ce qui suit bien cette logique de « Pokémon-arme » dont les hommes peuvent se servir ( ce qui est, dans le fond, le principe même d’un combat Pokémon ). Mais cela le lie aussi au monde des Pokémon électriques et, dans le remake de RF / VF, choisir Carapuce comme Pokémon de départ amènera Raikou, le [b]Pokémon Foudre[/i], sur les terres de Kanto. Cet éclair en mouvement s’oppose au statique Electhor. Comme emprisonné dans les déchets industriels de la Centrale, Electhor renvoie à une science aberrante et démente tandis que Raikou est une énergie libérée et dynamique ( mais qui doit courir pour contrôler sa puissance ). Choisir Carapuce comme starter, c’est ainsi laisser une porte ouverte à ce que la technologie peut apporter de meilleur à l’homme. Comme indiqué dans le PokéDex de la Jaune, les jets d’eau de Tortank sont plus puissants qu’une lance à incendie. Ne peut-on pas voir là un moyen de mise en œuvre de la technologie dont ce Pokémon est porteur ?


Dernière lignée des starters de la 1G, la lignée de Carapuce est celle qui ouvre à toutes les complexités du monde Pokémon. Pokémon enfermé dans une carapace, Carapuce porte dans sa forme même le sceau de la dualité. Même si l’évolution est un principe linéaire dans la 1G, ce n’est pas quelque chose de prédéterminé. Rien ne coule de source mais tout est subtil mélange. Entre superstition et technologie, le jeu entre Carabaffe et Tortank est celui d’une tentative de réconciliation entre tradition et technologie. C’est ainsi dans ces carapaces que l’espoir d’un monde meilleur n’opposant plus tradition et technique se trouve recueilli…

Merci à Bulbapedia pour ce Carapuce tiré de RSE ainsi que pour ce Carabaffe et ce Tortank tirés de DPP.
avatar
Haldar
Membre alpha

Nombre de messages : 121
Age : 29
Localisation : Acajou, nord de Johto
Date d'inscription : 31/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://analysateam.taguilde.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum